AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 “ Un peu de calme, ce serait trop demander ? [PV Said] „

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
« Stalkeuse & molesteuse »
« Stalkeuse & molesteuse »


Est arrivé(e) le : 13/03/2014
Messages : 83
Disponibilité : Yé fais ce que je peux '-'
Couleur : Salmon

Ma fiche :
Âge : Environs 17 ans
Origines : Niflheim
Fonction(s) : Étudiante
Rang/Niveau social : Inconnu

MessageSujet: Un peu de calme, ce serait trop demander ? [PV Said]   Dim 18 Mai - 16:27



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


- Un peu de calme, ce serait trop demander ? -

Alice & Said ♣ Le Parc



Le printemps !
Sa nature à nouveau fleurissante. Son doux manteaux de vert et de pétales en veux-tu, en voilà. Ses oiseaux qui chantent à tue-tête...
Tout ça n'est rien comparé à l'élément phare qui fait de cette saison un moment tant espéré et attendu chez certains : le retour du Soleil !
Alice faisait partie de ces personnes, et sitôt les quelques premiers jours où l'astre lumineux se faisait encore un peu timide, caché derrière de vilains nuages, passés, elle ne se fit pas priée pour sortir et aller profiter de ces chauds rayons le temps d'une après-midi.

À peine les cours étaient-ils terminés que la bleue s'empressa de ramener ses affaires jusqu'à sa chambre, prenant ensuite directement la direction du parc. Endroit où, d'après elle, l'on pouvait au mieux profiter d'une fin de journée agréable.
Une fois arrivée sur place, elle se permis avant toute chose de lézarder au soleil. Pour une fois que les températures y étaient favorables, autant en profiter, non ?
Au bout de plusieurs minutes, elle se décida à ne pas céder à la paresse, et sorti l'un des livres qu'il avait été demandé aux élèves de lire pour les cours à venir.

Malheureusement... ce qui est embêtant avec les belles journées ensoleillées, c'est qu'on est rarement la seule personne à se dire que l'on va en profiter... Or donc, le parc où la demoiselle avait temporairement élu domicile se retrouvait déjà en proie à une foule monstre.
N'allez pas croire qu'Alice, sous ses airs de gentille est en réalité une misanthrope née ! Bien au contraire. D'ailleurs, les allées et venues des passants ne la dérangeait pas outre mesure. Les conversations lointaines de couples, ou petits groupes d'amis installés tout autour non plus. Mais alors, « qu'est-ce qui la dérangeait ce coup-ci, la bleue ?! » Me direz-vous. L'un des sons les plus insupportables que la nature ai pu créer... les cris presque sauvages d'enfants qui ne savent pas jouer tranquillement.

Arrêtez de jouer les blasés ‒ ou pire : les outrés ‒, ce cauchemar vous le connaissez, et vous savez tout aussi bien que moi que nulle âme sur terre, aussi pure puisse t-elle être, n'arrive à le supporter ! Pas même les parents des petits monstres en question.
Le genre de situation où tous ‒ ou presque, certains choisissent souvent la facilité via leurs écouteurs, les lâches... ‒ adoptent les mêmes types de réactions ; certains se jettent des coups d’œils discrets dans le but de compatir mutuellement pour le groupe. D'autres usent de toute leur concentration restante pour se focaliser sur un point et ainsi, espère annihiler le brouhaha qui les entoures grâce à une sorte de petite bulle magiquement insonorisée. Et d'autres encore, se sentent fulminer de plus en plus fort, résistant tout de même à la tentation de se laisser contrôler par un esprit Berserk passant par là, qui aurait vite faire de calmer l'infernal raffut. Bref : que des plaignants, aucun « sauveur ». Personne ne le supporte, mais chacun sait qu'il n'est pas en droit d'exiger le silence de la part d’innocents et doux enfants qui jouent naïvement, ignorant encore les supplices de que la vie peut leur réserver, une fois adultes...
Mais je m'égare ‒ et vachement, pour le coup ‒ revenons-en plutôt à notre demoiselle aux cheveux bleus.

Comme beaucoup à cet instant, Alice était mitigée entre la tentative de rejoindre l'une de ses superbes bulles insonorisées, et celle de rester calme, pour contenir ‒ vainement ‒ le torrent d'agacement qui grondait en elle (qui a dit que la jeune fille était un être d'une douceur extrême et qui, toujours affichait un sourire imparable, en chaque circonstances ?).
Pourquoi ne pas simplement se mettre à écouter de la musique ? Eh bien, pour deux raison ; tout d'abord, Alice ne supportait pas devoir mélanger lecture et Musique, pour la simple et bonne raison qu'il était impossible de se concentrer sur les deux : soit toute l'attention va vers l'histoire que l'on suit des yeux, soit vers les mélodies qui vous font frissonner les tympans. Et ensuite, l'idée d'utiliser cet Art comme un moyen de « camouflage d'un bruit par un autre », l'insupportait davantage. Oui, la demoiselle est compliquée, et elle l'assume très bien.

Mais comme si la situation actuelle n'était pas déjà suffisamment compliquée ‒ non, vous pensez bien que ça serait bien trop facile ! ‒ voilà qu'un visage familier faisait à présent son chemin vers la demoiselle. Un visage dont elle essayait désespérément de se cacher, derrière son petit livre, avant qu'il ne soit trop tard.


« Mais qui voilà ? » ‒ raté, visiblement.

« Hééééé... Jack... »

« Jake. »

« C'est ça ! »


Petit moment de silence et de malaise ; pour lui, car de toute évidence, son arrivée fracassante n'avait pas eu l'effet escompté... et pour elle, parce qu'elle ne souhaitait tout simplement pas qu'il s'attarde davantage.


« Et alors... Qu'est-ce que tu fais ici, toute seule ? »


Elle ne pris pas même la peine de répondre ‒ pas question de l'encourager sur ce terrain, en plus ‒, se contentant d'afficher clairement l'ouvrage qu'elle se démenait à terminer malgré les condition extrêmes, s'y replongeant d'ailleurs dors et déjà, en espérant que le message serait assez éloquent.


« Ah oui... Et bien moi, j'attends ma copine »


Allons bon, voilà autre chose. Il avait une copine à présent... Autrement dit : le coup classique du garçon qui veut rendre jalouse la fille sur laquelle il a des vues, histoire qu'elle s'intéresse enfin à lui.


« D'ailleurs elle devrait pas tarder »

« Huhum... »

« Elle est vraiment formidable tu sais ? Elle est jolie, intelligente, drôle... D'ailleurs je l'ai rencontrée dans ce... »


Résignée ‒ non parce que c'était à présent officiel, elle ne pourrait pas lire une ligne de plus ‒ elle laissa tomber sa lecture, non sans pour autant détacher ses yeux des pages. L'illusion devait demeurer parfaite.

Inconsciemment, à ce moment précis, Alice priait silencieusement pour qu'une bonne âme vienne la délivrer de cette délicate ‒ et ô combien horrible ‒ situation. Sans se soucier du fait que cette « bonne âme » pourrait, bien au contraire, empirer les choses plus encore...
Allez savoir ?


Avril ; fin du mois

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un peu de calme, ce serait trop demander ? [PV Said]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est trop demander d'être tranquille un instant ? [Obéline]
» [M] Réservé - « Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. »
» Un père n'est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile - holden
» Pêcher en surfant ?
» [recherche] C'est trop calme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Asgard ♣ Capitale du Monde :: Le Parc-
Dreams of Hope by Dreams of Hope on Grooveshark